Dany's Bähnel

La passion des trains depuis une trentaine d'années, le rendez vous du modélisme ferroviaire et des maquettes chez Dany Hampele en Alsace.

17 août 2015

Histoire de "joint"... enfin de joint de cullasse !

organisation du chantier

Aujourd'hui, je voudrais vous donner des nouvelles du fourgon Sprinter. Pendant plusieurs semaines j'ai observé un nuage se former derrière le camion à chaque accélération. Après avoir constaté que cette émission devenait de plus en plus importante, il a fallu se résoudre à déposer la culasse "pour voir". Cela a été une action de grande envergure, il a fallu démonter toute la face avant. Heureusement je dispose d'une bonne notice (en allemand), pour démonter dans l'ordre. J'ai aussi du fabriquer quelques petits outils et autres extracteurs...

le bas moteur

Après une journée de démontage, j'ai trouvé un joint de culasse partiellement grillé.

les pistonsExtraire les injecteurs n'a pas été une mince affaire. J'ai réussi à en démonter 4 sur 5. Le dernier a du être arraché par le spécialiste.

culasse nue vue de dessus

Après un diagnostic chez Mercedes Bühl (Allemagne), j'ai pu faire rectifier la culasse chez un spécialiste à Offenburg.

culasse rectifiéeJ'ai fait refaire les injecteurs par un service Bosch, commandé de nouveaux poussoirs hydrauliques, remplacé les vis de culasse et, bien sur, monté un nouveau joint de culasse.

pipes admission et echappementUn autre problème se situait au niveau du collecteur d'admission : il était entièrement colmaté par de la calamine. J'ai du brûler le dépôt au chalumeau et dégager le reste à la brosse métallique

turbot GarrettIci une image du turbo de marque GARRETT. C'est le fameux "booster" des moteurs diesels. Pour avoir du rouler avec le Sprinter avec le turbo en panne, je peux affirmer que c'est ce "petit accessoire" qui donne la puissance. Sans turbo tu changes tout le temps de vitesse et tu rétrogrades dans toutes les cotes...

Ce fut une chantier assez ambitieux, avec quelques moments de doute et d'hésitations.... Merci à tous ceux qui m'ont soutenu avec leurs conseils et leurs encouragements.

En conclusion : le camion est reparti de plus belle pour les prochains 200 000 km. Il a gagné en reprise, et sa consommation a chuté d'un litre aux cents et se situe entre 8 et 9 litres.

 

Posté par dhampele à 19:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire