Dany's Bähnel

La passion des trains depuis une trentaine d'années, le rendez vous du modélisme ferroviaire et des maquettes chez Dany Hampele en Alsace.

07 août 2018

Article DNA

https://www.dna.fr/edition-de-haguenau/2018/08/05/dany-hampele-un-homme-de-reseaux

Voici le texte intégrale pour ceux qui n'ont pas d'abonement DNA :

Modélisme ferroviaire

Dany Hampele : un homme de réseaux....

Plus de 30 ans déjà que,  petit garçon, Dany Hampele  attrapait le virus du train. Tout a commencé avec un petit circuit construit dans la cave de la maison familiale…Mais ce qui au départ n’était qu’un jouet d'enfant s’est transformé en une passion dévorante à l’âge adulte !

Enseignant actuellement la technologie au collège de Reichshoffen, ce spécialiste reconnu ès modélisme ferroviaire  aime innover, créer, exposer, expliquer. Il partage son savoir-faire autour de deux réseaux modulaires : celui de son club haguenovien Les Amis du Rail, et le sien propre. Les modules sont des éléments de taille variable avec une interface standardisée - certains sont des boucles de retournement - et on peut les assembler pour obtenir différentes configurations : on peut monter le réseau dans sa totalité (avec tous les modules) ou monter une version plus courte ou plus large – en fonction de la place disponible…

« Depuis mon plus jeune âge, j'ai été attiré par  tout ce qui bouge, tourne et roule. Les engins de chantiers, les camions, je n'ai jamais cessé de dessiner les véhicules de toutes sortes. J’en suis naturellement venu au train, car il roule - guidé sur les rails. Les puissantes locomotives à vapeur aux mécanismes merveilleusement complexes, les locos  diesel-électriques, les trains régionaux et bien sûr les élégants  trains à grande vitesse exercent sur moi une véritable fascination. »

Une formation de dessinateur

« Ma passion pour le dessin m'a orienté vers cette voie. Minutie, précision, organisation de l'espace, mais aussi  créativité et esthétique correspondent bien à ma façon de m'exprimer.

Durant quelques mois, j'ai travaillé au bureau d'études  De Dietrich en tant que dessinateur. Ensuite, je suis parti au Togo comme enseignant au titre de Volontaire du  Service National. J'avais emporté dans mes bagages un tout petit réseau de train, histoire de ne pas perdre la main. La vraie surprise a été  de circuler entre la capitale togolaise et mon poste en province… dans un autorail De Dietrich construit à… Reichshoffen !

Au retour de ces années de coopération en Afrique, j'ai continué en métropole  à enseigner le dessin industriel, la mécanique, puis la technologie, passant du lycée technique de Haguenau  au collège Françoise-Dolto de Reichshoffen »

Associer les élèves aux différentes techniques

 Le modélisme ferroviaire fait appel à  de nombreuses spécialités techniques comme l'électricité, la mécanique, l'électronique, et depuis quelques années l'informatique et la programmation. S’y ajoutent le travail manuel et artistique : dessin, collage et découpage pour réaliser les décors. Sans oublier l'histoire, car le train est bien le reflet de l'évolution de notre société, de nos industries, de nos modes de vie.  Ainsi des voitures de 4ème classe, construites  à Reichshoffen en 1912 -avec leurs bancs en bois -  permettaient aux producteurs de légumes et de volailles de se rendre sur les marchés des villes.

Avec les élèves du collège, nous avons réalisé les décors d'un grand réseau, présentant  au public  des arbres, des  maisons, des ateliers inspirés de réalités locales. Un beau décor pour  valoriser  le matériel roulant. La réalisation a été précédée d’une phase de documentation : plans originaux De Dietrich, musée du Chemin de fer à Mulhouse et visite d’Alsthom à Reichshoffen.

Le réseau est bien un jeu pour adultes

« Lorsque le réseau développe plusieurs dizaines de mètres de voies, faisant circuler en même temps une demi-douzaine de convois, l'informatique s'impose pour réguler le trafic. Le circuit  est alors divisé  en sections (cantons) et  chaque locomotive (motrice) est équipée d'un pavé numérique (décodeur) qui permet à l'ordinateur de l’identifier et de savoir où elle se trouve sur le réseau. L'alimentation des moteurs se fait en courant continu ; les instructions (marche, arrêt, vitesse) sont envoyées par courant alternatif porteur (format DDC). Il faut soigneusement programmer les parcours afin d'éviter les incidents et télescopages !

Les voitures  et camions qui roulent  autour des rails comportent une batterie interne, un moteur et un aimant, et sont guidées sur un fil métallique noyé dans le revêtement de la route. On constate qu'un grand réseau est loin d'être un simple jeu d'enfant... »

Des expositions nombreuses

« J'ai participé à de nombreuses expositions, que ce soit en club ou à titre personnel, de Lille à Utrecht, en passant par Koblenz ou le Bade-Würtemberg proche. A Reichshoffen, un petit réseau animait les vitrines de l'ancienne boucherie Heckly pour les fêtes de Noël, et le week-end de Pâques, le club de Haguenau exposait son réseau aux journées du  modélisme à la salle des Cuirassiers.

En partenariat avec l'Association De Dietrich et la Société d'histoire et d'archéologie de Reichshoffen et Environs, le château De Dietrich a accueilli mon réseau de 8 x 4 m dans la salle des archives techniques (dernière présentation le  dimanche 12 août de 15 h à 18 h - entrée gratuite). En octobre, je participerai à une exposition à Leipzig, puis à Bartenheim (Haut-Rhin) en  novembre ».

Un blog permet de suivre en temps réel, mes différentes actions et de consulter quelques conseils techniques liés au modélisme ferroviaire.

http://danysbahnel.canalblog.com/

 

Propos recueillis par Jean-Louis Grussenmeyer

Posté par dhampele à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire